Théâtre en classe

Nous avons développé des ateliers de théâtre-en-classe pour travailler autour de concepts théoriques; autour de réflexions sur les méthodes et l’éthique de recherche; ou autour des défis des apprenants face à des enjeux complexes.

Tout au long de nos diverses expériences avec le théâtre – impliquant des étudiants, des chercheurs, et des acteurs de la société civile – nous avons réalisé que le processus de co-création et de co-réflexion permettait à tous les participants impliqués d’aller au-delà de l’exploration de questions difficiles.

La distance esthétique et le travail au sein d’une fiction permettent aux participants de travailler et retravailler leurs propres expériences et histoires de façon plus approfondie, et de s’engager dans un débat sans devoir parler du ‘soi’ d’une façon directe. L’utilisation du langage métaphorique fait appel aux compétences cognitives, mais aussi physiques et émotionnelles des participants; et ajoute des couches plus profondes à la gamme de possibilités explorées.

La co-construction d’une histoire fictive peut permettre aux participants de s’engager sur des sujets sensibles de manière voilée ; et d’explorer des pistes qui ne sont pas forcément pré-tracés. Le processus de formuler des discours par le biais de l’improvisation peuvent rendre explicites les connaissances tacites, et peuvent permettre à découvrir ce qui réside dans la sous-conscience d’une personne.